Amiante : les 23 ex-Garlock France veulent répération

Longtemps exposés à l’amiante, 23 anciens salariés de Garlock France s’étaient donné rendez-vous au Conseil de Prud’hommes de Saint-Etienne, en espérant réparation. Verdict le 21 avril 2011.

La décision du Conseil de Prud’hommes a été mise en délibéré, et on ne saura donc que le 21 avril 2011 si les ex-employés de Garlock France obtiendront la réparation tant espérée.

Longtemps exposés à l’amiante, ayant vu un de leurs collègues mourir d’une maladie professionnelle, et deux autres connaître des difficultés respiratoires, les 23 réclament à leur ancien employeur entre 7 000 et 95 000€.

Ils sont soutenus par de nombreuses associations de défenses des victimes de l’amiante dans leur démarche. L’employeur en question, Garlock, spécialiste du joint d’étanchéité, nie quant à lui toute responsabilité. Rendez-vous en avril.

Post author

Journaliste de formation, j’occupe actuellement la fonction de rédacteur au sein du réseau des sites Internet de services aux entreprises du groupe Libbre.
Je peux justifier d’une expérience de six ans dans la presse quotidienne angevine au sein de trois quotidiens : la Nouvelle République, Ouest-France puis le journal majoritaire en Maine-et-Loire : le Courrier de l’Ouest (2007-2009).

Laisser une réponse