Les chiffres de la création d’entreprise dans la Loire

Avec près de 39 500 entreprises existantes et 5 415 entreprises créées en 2014, la Loire constitue un département économiquement riche, porté par la Ville de Saint-Etienne. Le département a su tirer parti d’un tissu industriel dense tout en diversifiant son économie.

hausse

39 324 entreprises dans la Loire

Au au 1er janvier 2014, le département compte 39 324 entreprises (hors secteur agricole), réparties comme suit :
•    Commerce et services : 24 330 (62%)
•    Construction (BTP) : 5 755 (15%)
•    Secteur public, santé et social : 661 (13%)
•    Industrie : 312 (10%)

Un tissu économique diversifié

Historiquement, l’économie de la Loire est caractérisée par une implantation importante de l’industrie (textile, mécanique et agro-alimentaire). Malgré la désindustrialisation, le département a su maintenir un tissu industriel performant, tout en tertiarisant son économie. Aussi le département a-t-il renforcé ses savoir-faire dans les domaines du numérique, du design et de l’optique.

Les créations d’entreprises en hausse en 2014

L’Insee recense 5 415 créations d’entreprises en 2014, principalement dans le secteur tertiaire (65%) et dans le BTP (17%).

Une augmentation de 4,5% du nombre de créations d’entreprises entre 2013 et 2014, principalement alimentée par les créations dans le secteur public, santé et social (+22%).

Voir graphique

Les entreprises individuelles restent largement privilégiées par les entrepreneurs, représentant ainsi 73% des entreprises créées.

Les entreprises individuelles ont le vent en poupe, tandis que le nombre de créations de sociétés baisse de 1,5% selon le portail d’annonces légales Actulégales.

Saint-Etienne, centre économique

La Ville de Saint-Etienne compte 9 806 entreprises (hors entreprises agricoles) au 1er janvier 2014, principalement dans le domaine du commerce, du transport et des services (66% des entreprises implantées).

Sur l’année 2014, 1 507 entreprises ont été créées, soit une augmentation de 4,4% par rapport à 2013. Comme au niveau départemental, les créateurs d’entreprises se tournent principalement vers le secteur tertiaire (65%), puis vers le BTP (17%) et le secteur médical et social (13%) et dans une moindre mesure vers l’industrie (5%).

Et la Ville mise particulièrement sur le numérique pour doper son économie. Un secteur fort de 750 entreprises, 9 500 emplois et 1,1 milliard de chiffre d’affaires, qui pourrait permettre à la ville d’obtenir le label French Tech justement convoité, afin d’attirer de l’activité sur le bassin stéphanois.

En savoir plus : Chiffres clés de la Loire

Post author

Journaliste de formation, j’occupe actuellement la fonction de rédacteur au sein du réseau des sites Internet de services aux entreprises du groupe Libbre.
Je peux justifier d’une expérience de six ans dans la presse quotidienne angevine au sein de trois quotidiens : la Nouvelle République, Ouest-France puis le journal majoritaire en Maine-et-Loire : le Courrier de l’Ouest (2007-2009).

Laisser une réponse